AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Mise à jour
Nous sommes de retour après cette première mise à jour. Bienvenue sur Sound of Drums !
Que vous soyez nouveau ou ancien, pour les nouvelles, c'est par ici.
Avis de recherche
Premier event
Le premier événement de Sound of Drums est lancé. Venez faire la fête avec nous dans une des villes
à travers Ealhmund. Un air de fête nous berce et nous n'attendons que vous !

Partagez | 
 

 Nadjla Kæris // Crows in the eyes

Aller en bas 


avatar

ɤ Messages : 4
ɤ Avatar : Neelam Gill

ɤ Lieu de vie : Brildell, pour le moment


MessageSujet: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 2 Sep - 18:36




Nadjla Kæris
The storyteller of the earth
derrière l'écran

Pseudo : Antigravity
Âge : 16 ans
Pays : France
Multicompte(s) : Non
Avatar & Crédit : Neelam Gill, DΛNDELION
Mon personnage est... un inventé (avec beaucoup d'aide)
Comment as-tu connu le forum ? Par Skul !
Mot de la fin : En espérant ne pas trop me perdre dans ce si grand univers !
Nom complet : Nadjla Kæris Âge : 21 ans Date et lieu de naissance : Dans un petit village aux abords de Hreth Lieu de vie : Nomade Occupation : Conteuse Statut civil : Célibataire Orientation sexuelle : Aromantique / Asexuelle Élément & niveau : Terre & niveau 3

Traits de caractère : Cassante lorsqu'elle parle, cela lui amène souvent les regards courroucés de son entourage.
Observatrice, elle arrive à déceler facilement une émotion cachée.
Calme, elle attend avant de prendre part à un quelconque combat, rechignant parfois à faire un effort inutile ou non.
Sur la défensive, elle déteste qu'on la prenne par surprise ou que quelqu'un la touche sans son accord.
Rêveuse, elle croit dur comme fer en ses dieux et en leurs histoires, même si certaines traditions de son peuple ne lui correspondent pas.
Méfiante, elle ne donne pas facilement sa confiance et son amitié, mais lorsqu'elle les offre, elle ne les lâche plus.
Très peu bavarde, elle adore néanmoins conter légendes et mythes durant les spectacles de la troupe itinérante dont elle fait partie.
Bon publique, elle aime rire de chaque blagues ou histoires comiques.
Généreuse, elle offre facilement ce qu'elle a, plus part habitude que par réelle envie.
Froide en apparence, elle possède un cœur d'une sensibilité incroyable qui la pousse souvent dans ses retranchements lorsqu'on la prend à revers.


Aptitude avancée désirée...
L’empathie ɤ est une capacité secondaire que possèdent plusieurs maîtres de la terre. Les maîtres de Severnysa étant étroitement liés à terre et aux êtres vivants, certains peuvent non seulement ressentir la présence d’êtres humains à proximité, mais également ressentir leur émotions.

Sous la forme de dix anecdotes ou de récit, aidez-nous à cerner votre personnage. Parlez-nous de lui, de ses goûts, ses ambitions, son histoire, son caractère, ses liens, sa famille. Bref, n'hésitez pas à élaborer.

ɤ Les fleurs dans les cheveux de son frère étaient roses et blanches. Elles pendaient un peu, tombant sur ses oreilles, dégringolant sur son front, venant chatouiller ses tempes. La couronne était mal faite. Pourtant, il la portait, comme la plus belle des récompenses qu'il avait pu recevoir. Son sourire éclatant tranchait avec sa peau cuivrée. Ses cheveux noirs rebiquaient parfois sur les pétales. Et il regardait Nadjla avec des étincelles d'amour joyeux dont il était le seul détenteur.

La petite fille, ravie de voir son grand-frère adoré arborer son œuvre, riait de plaisir lorsqu'il commençait à déclamer histoires chevaleresques et mythes légendaires. Parfois, dans un mouvement trop rapide, des pétales tombaient sur ses épaules, mouchetant ses vêtements de couleurs pastelles discrètes qui s'effaçaient par un autre geste. Ces moments euphoriques leur apportaient une complicité inimaginable. C'était comme s'ils cachaient chaque petit secret, chaque histoire, chaque rire et couronne de fleurs dans une boite, coincé entre leurs genoux.

Nadjla se souvient encore de cette nuit. Les cris avaient résonné dans toute la petite maison. Elle ne dormait pas, regardant fixement la porte, emmitouflée dans sa couverture rêche. Son frère, son père, sa mère. Elle entendait les bruits de pas et les exclamations furieuses. Son cerveau d'enfant ne comprenait pas ce qu'il se passait. Puis, la porte s'était ouverte. Il était entré, doucement, en essayant de faire le moins de bruit possible. Il avait remué quelques affaires, le son feutré des vêtements se répandant dans la pièce. Elle avait fermé les yeux, ne voulant pas qu'il découvre qu'elle ne dormait pas. Avant de ressortir, il s'était penché au-dessus d'elle, les lèvres pressées contre son front. « Au revoir, petite sœur. » Si elle avait sût, elle aurait gardé les yeux ouverts.

Ratan.

ɤ La chaise semblait robuste, incassable, pouvant supporter les présences humaines pour encore des décennies. Sa grand-mère était toujours assise dessus. Ses cheveux blancs attachés en tresse se reposaient sur son épaule. Sa robe légèrement émaillée par endroit recouvrait ses épaules et descendait jusqu'à ses chevilles. Parfois, deux ou trois cailloux se baladaient entre ses doigts. Ils semblaient glisser sur sa peau plissée. Son regard vert, souvent tourné vers la fenêtre, se perdait dans l'horizon. Elle attendait, une curiosité enfantine dans les pupilles, ses iris frémissant de la nouvelle aventure qu'elle allait vivre.

Les histoires qu'elle racontait fascinaient Nadjla. Elles étaient calmes, parfois tristes, mais remplies de beauté. Assise à ses pieds, une assiette de biscuits durs sur les cuisses, elle écoutait sans bouger les paroles fantastiques dont l'abreuver sa grand-mère. Les voyages aux renversements imprévus, les amours dramatiques, les guerres, les éléments, les peuples, les vies qui s'entremêlaient et se démêlaient sans arrêt. Ses pauses de douceur emmenaient le cœur de l'enfant vers un magnifique avenir, éblouissant d'aventures et de destinés merveilleuses.

Mais un jour, la chaise fut vide. La cérémonie, Nadjla n'en avait aucun souvenir précis. Elle se souvenait seulement des bras frêles et tremblants de sa mère autour de son petit corps. « Ta grand-mère n'est plus là. » Les larmes n'avaient pas coulé. Elle n'avait rien ressentie. « Où est-elle ? » Elle se mit doucement à comprendre. Son frère n'était plus là non plus. Les sanglots avaient provoqué un soubresaut chez sa mère. La petite main de Nadjla avait attrapé le tissu du chandail de la femme et l'avait doucement caressé, comme pour la rassurer. Tout ira bien.

Grand-mère

ɤ A son poignet, un bracelet vert cliquetait, les perles de terre cuite s'entrechoquant tandis qu'elle courait dans l'herbe. Ses cheveux blonds reflétaient le soleil pesant de l'après-midi. Sa peau bronzée tranchait avec ses yeux bleus clairs, débordant d'amusement. Sa chemise enfoncée dans son pantalon flottait au vent. Le travail des champs avait créé plusieurs cloques sur la paume de ses mains. Pourtant, elle continuait de caresser les feuilles avec la même douceur.

Elle était la voisine de Nadjla et sans doute, sa seule amie. Elles ne se fréquentaient pas vraiment avant, se croisant de temps en temps à l'école du village, ne partageant que le chemin aller-retour. Une fois qu'elles eurent quitté l'établissement et commençaient à travailler avec leur famille, un lien s'était créé entre elles. Souvent, elles fuyaient ensemble responsabilités et travaux pour se réfugier au pied de l'arbre à l'entrée des champs. Les conversations, élaborées à partir d'un rien, recouvraient d'une fine couche de néant leurs vies trop remplies.

Ce souvenir était effiloché, comme si certaines informations avaient volontairement quitté l'esprit de Nadjla. Les discussions étaient futiles, mais quelques phrases lui étaient restées en tête. « Et ton frère ? » Elle avait attrapé une herbe plus haute que les autres, l'avait coincé entre les paumes, avait soufflé dedans. Un sifflement léger s'était répandu dans le vent. « Ce n'est pas une vie pour toi. » A quinze ans, elle ne se rendait pas compte d'à quel point elle avait raison. « Comment peux-tu en être aussi sûre ? » Un haussement d'épaule lui avait répondu.

Seyan

ɤ La seule chose qui avait changé chez lui était l'apparition de ses rides. Au coin de sa bouche et de ses yeux fleurissaient de petits fossés bruns. Les bisous du matin, les remarques sur la cuisine, la chaise qui racle le sol avant les autres, son claquement de langue lorsqu'il était contrarié dont elle avait pris la mauvaise habitude, son sourire de travers dont il avait irrité. Et ce geste, que l'adolescente trouvait totalement dépassé. La main sur son épaule, il la couvait d'un regard fier, mais fatigué, avant de lui pressait doucement la chair.

En rentrant des champs ensemble, il lui racontait nombre de blagues. Elles n'étaient pas toutes fameuses, parfois même très grossières ce qui faisait grognait sa fille. Mais elle riait toujours en fin de compte. De temps en temps, elle lui en racontait une. Elle ne récupérait pas toujours ses exclamations. Un clin d'œil et un rayon soleil dans ses cheveux bruns lui suffisaient amplement. Avant de rentrer, il lui entourait les hanches, déposant ses lèvres contre ses cheveux. Comme un réconfort, comme s'il pressentait quelque chose.

De cette confrontation, Nadjla s'en souvenait encore. Il n'y avait qu'elle et lui dans la salle à manger et pièce principale de la petite maison. Ses yeux papillonnaient de larmes. « Pourquoi tu ne me l'as pas dit ? Depuis tout ce temps ? » Jamais, elle n'avait remis en cause la moindre décision de cet homme. La confiance prenait une bien trop grande place dans son cœur. « Il est sorti de nos vies. » Un coup dans l'estomac. Le souffle coupé, elle le regardait comme s'il venait de dire la pire atrocité de l'univers. « Pas de la mienne. » La porte de la maison s'était ouverte puis refermée. Elle était entrée, les avait longtemps dévisagés. Nadjla s'était levée sans aucune grâce. « Tu savais ? » Le silence, plus brûlant que la braise, l'avait frappé. Quelques secondes plus tard, elle se trouvait dans son lit, la couverture pelucheuse sur le corps, les pleures sur l'oreiller.

Papa

ɤ Sa voix imprégnait quasiment toutes les pièces de la masure. Elle vibrait, ordonnant ou cajolant. Les pleures et les rires venaient d’elle. Parfois, elle chantait. De douces chansons murmuraient au coin de l’oreille pour endormir les esprits surchauffés, des comptines sympathiques aux airs d’enfance, des fredonnements tranquilles rythmés par le bruit de la vie quotidienne. Le frottement des vêtements venait souvent se superposer aux mélodies. Et les sentiments cachés se déposaient doucement sur les notes invisibles dans l’air.

Durant toute son enfance, Nadjla avait écouté cette voix. Elle pouvait lui rappeler des après-midi entières à faire la vaisselle, l’odeur chaude des repas de la saison froide, le travail éreintant des champs. Il n’y avait pas de contes dedans, pas de légendes. Seulement quelques histoires encourageantes. Les paroles étaient vagues, poétiques, aux interprétations multiples. De toutes celles qu’elle avait pu entendre, la jeune fille n’en avait retenu que la berceuse qu’elle leur chantait, le soir et la chanson du travail, celle qu’elle interprétait face aux rayons crevants du soleil.

C’était le seul son dont Nadjla se souvenait parfaitement. Celui du village n’était plus qu’un souvenir sans contour. Le sac du l’épaule, ce fut cette main sur le bras qui l’arrêta. La voix qui lui demanda de rester la fit se dégager violemment. « Ne pars pas, ma chérie. » Un trou avait remplacé son cœur sur beaucoup de point. Pas sur celui de sa mère. « Quoi que tu dises, j’ai pris ma décision. » Elle ne renoncerait pas. Jamais, elle n’avait désiré quelque chose d’aussi fort. Pourtant, les larmes semblaient sur le point de tomber. « Toute ta vie est ici. Veux-tu l’abandonner pour… lui ? » Lui… Il n’avait même plus de prénom. « Ce n’est pas ma vie. » Elle avait ouvert la porte. Le soleil se levait à peine. Le froid du matin la fit frissonner. L’épreuve qui l’attendait aurait dû lui faire rebrousser chemin. « Je vais le retrouver. » Trop tard pour les regrets.

Maman

ɤ Au fond de sa poche, elle se faisait secouer par ses pas réguliers. De temps en temps dans la doublure de son manteau, il fallait toujours qu’elle soit proche d’elle. Faite de bois, l’humidité venait parfois la ramollir. La chaleur, parfois cruelle, fendillait légèrement les représentations. Les gravures faites quelques années plus tôt, s’effaçaient par les nombreuses aventures vécues. Pour rien au monde, elle n’aurait voulu s’en séparer. Bien plus important que n’importe quel cadeau, elle était le seul lien qui lui restait. Autre que cette quête basée sur de fragiles souvenirs d’enfance.

Souvent, ses amis appelaient Nadjla « corbeau ». La mort et le froid dans sa religion. Cela ne l’a dérangeait pas. Néanmoins, elle n’en tirait aucune fierté. Ce surnom était devenu son nom de code. Dans la troupe, c’était Nadjla, mais dès que les aventures commençaient, elle devenait le corbeau. La jeune conteuse aux yeux aussi sombres que la suie et aux cheveux aussi noirs que la nuit. Elle ne faisait rien de dangereux, mais son regard pouvait faire chavirer autant d’esprits saints que de fous.

Lorsqu’elle avait le temps, elle sortait la petite statuette de cette poche. Grattant du bout de l’ongle les yeux du bison, elle répétait inlassablement quelques mots. « La mort ne te touchera pas. » Car elle devait le retrouver avant. « Le froid ne nous tuera pas. » Le voyage était dur, les changements compliqués. « La chaleur brûle dans mon cœur. » Mais elle tenait bon, inlassablement. « Le cycle se poursuit. » Elle espérait qu’ils continuaient de dévouer leur vie à ce qu’ils savaient faire. « Les récoltes doivent être bonnes. » Sinon, où rentrera-telle ? « J’espère que l’abondance de mes sentiments vous parvient. » Elle priait alors son dieu, lui demandant que le message leur parvienne.

Nova

ɤ Ils étaient complètement différents. Leurs âges, leurs tailles, leurs couleurs de peau, leurs caractères, leurs envies. Tout les opposait. Il était plus robuste, sans doute un peu plus bête. Sa manière de marcher n’était pas gracieuse. Il semblait tout droit sortie de ses comptes parlants de barbares sans foi ni loi. Pourtant, elle ne l’avait jamais trouvé particulièrement agressif envers elle. Son physique ne concordait absolument pas avec la vision qu’elle avait de lui.

Il ne remplacerait jamais son frère. Les petites attentions qu’il avait pour elle, sa manière de la défendre et de la sortir des pires situations étaient quelques choses qu’elle ne comprenait pas. Au début. Plusieurs mois plus tard, quelques aventures et verres d’alcools payaient par la troupe, elle était devenue sa petite sœur de cœur. Et même si cela devenait étouffant par moment, elle le remerciait d’exister et d’être là lorsqu’elle dormait au fond de la caravane, sous sa couverture verte.

Ce fut un de ces nombreux soirs dans le noir, qu’ils parlèrent. « Pourquoi es-tu parti de chez toi ? » Un petit rayon de lune était passé par un interstice dans la toile, sur les yeux de Skuli. « Je ne me sentais pas à ma place, chez moi. » Petit silence. Elle s’était redressée et avec lenteur, s’était assise à côté de lui. « Moi aussi. » Les bras autour des genoux, le menton dessus, elle fixait l’obscurité. « Où as-tu appris tout ces contes ? » Sa statuette roula entre ses doigts. « Mon frère, ma grand-mère, mon père, ma mère. » Elle hésita. « Ils m’ont tous racontée un nombre incalculable d’histoire. » Nova retrouva sa place dans sa poche. « A leur façon. » Une larme unique avait coulé. Elle l’avait essuyée rapidement. Et le bras de Skul s’était refermé autour de ses épaules.

Skuli

ɤ anecdote huit ɤ anecdote neuf ɤ anecdote dix





Quel est l'élément que tu maîtrises ? Comment te sens-tu vis à vis de cet élément ?
Je maîtrise la Terre. Lorsque j'habitais encore dans mon village, certaines personnes ne comprenaient pas pourquoi je n'avais pas envie de l'utiliser. Moi-même, je ne sais pas pourquoi. Je n'étais pas particulièrement répugnée ou même craintive, je n'en ressentais pas le besoin. Maintenant, je l'utilise bien plus. Si je veux m'en sortir, avec tout ce qui ce passe autour de moi et la situation dans laquelle je me trouve, je me dois de pouvoir me protéger. Et puis, ce n'est pas si terrible de pouvoir faire trébucher Skul lorsqu'il me surprotège...

Que penses-tu du traité de paix qui a été signé entre les régions ? Que ressens-tu envers les personnes qui manient un élément différent du tien ?
Franchement, je n'en ai rien à faire. Si cela peut faire prospérer des populations ou juste éviter des guerres, je pense que c'est bien. Ne pas me prononcer n'est pas un refus d'intérêt, je n'en vois pas l'utilité. Surtout, je ne définis pas mes rencontres par les éléments qu'elles maîtrisent. De même que je ne me présente pas en premier lieu comme maître de la Terre. « Voir plus loin que le regard le peut. » est une phrase que me répéter souvent ma grand-mère.

Que penses-tu des égalitaristes et de la cause qu’ils défendent ?
écrire ici.



Dernière édition par Nadjla Kæris le Mer 19 Sep - 19:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

staff ɤ ignorant


avatar

ɤ Messages : 394
ɤ Avatar : Alexander Dreymon

ɤ Lieu de vie : Ealdor, Severnysa


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 2 Sep - 18:52

OMG Neelam c'est un trèès bon choix

Bienvenue parmi nous n'hésite pas si tu as des questions, et bon courage pour ta fiche

_________________

when we hit our lowest point, we are open to the greatest change. in the darkest times, hope is something you give yourself. failure is only the opportunity to begin again. cassini

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

émergent


avatar

ɤ Messages : 411
ɤ Avatar : polly ellens.
ɤ Lieu de vie : siolta, severnysa. envers et contre tous.


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 2 Sep - 18:52

Neelam est très jolie, je ne la connaissais pas.
Bienvenue parmi nous et bonne continuation pour la suite de ta fiche.
Hâte de vous lire avec Skul du coup.

_________________
au clair de la brume.
sombres pensées,
sombres cœurs,
sombres passés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

ɤ Messages : 30
ɤ Avatar : Thomas William Hiddleston

ɤ Lieu de vie : Les champs d'Aithervor, île de Sura


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 2 Sep - 19:01

Bienvenue damoiselle Terrestre
Et bonne chance pour cette fichette bounce

_________________

   Fear is temporary. Regret is forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

staff ɤ avancé


avatar

ɤ Messages : 445
ɤ Avatar : Élodie Yung

ɤ Lieu de vie : récemment débarquée à Ealdor, Severnysa


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 2 Sep - 19:12

Bienvenue sur le forum
J'espère que tu te plairas parmi nous ^^ et j'ai hâte d'en lire plus sur ton personnage
N'hésite à nous mp, Lach ou moi, si tu as des questions

_________________
❝ an ardent fire fueled by hatred ❞ so ardent it took the color of a sapphire. a fire so intense it often became untameable. and this fire spat its spark in this little piece of woman. more dangerous than you could ever imagine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

intermédiaire


avatar

ɤ Messages : 47
ɤ Avatar : Marie Avgeropoulos.

ɤ Lieu de vie : Officiellement elle vit à Antak mais elle voyage beaucoup. Elle n'arrive pas à rester au même endroit très longtemps, ou alors, il lui faut une raison particulière.


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 2 Sep - 19:23

Elle est bien magnifique cette demoiselle

Bienvenue à toi surtout et bon courage pour ta fiche

_________________
I'm not a piece in their game
           
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

ɤ Messages : 4
ɤ Avatar : Neelam Gill

ɤ Lieu de vie : Brildell, pour le moment


MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 2 Sep - 19:34

Je sais pas trop quoi dire, mais merci beaucoup pour ce généreux accueil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

intermédiaire


avatar

ɤ Messages : 97
ɤ Avatar : Emilia Clarke

ɤ Lieu de vie : Brildell, Severnysa


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 2 Sep - 20:38

Bienvenue chère Terre ♥️

_________________
Fossilized memories
Some dreams are buried in us like water impregnating the earth, modeling it until the diurnal flames dry it and the air sweeps the dust.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

intermédiaire


avatar

ɤ Messages : 166
ɤ Avatar : Jessica Brown Findlay

ɤ Lieu de vie : Ealdor, Severnysa


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 2 Sep - 22:15

Une Terre
Je ne connaissais pas ton avatar, elle est si jolie Et conteuse Que de bons choix !
Bienvenue parmi nous

_________________
Water Tribe •
At the end of the world great bears sleep under drifts,
Cardinal crowned Cranes sing and dance in joyous union.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

intermédiaire


avatar

ɤ Messages : 146
ɤ Avatar : Ludi Lin

ɤ Lieu de vie : Un peu partout & Imloth, Sterell


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Lun 3 Sep - 6:54

Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fichette

_________________

It’s Not How Hard You Fall.
It’s How You Get Back Up


(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

intermédiaire


avatar

ɤ Messages : 53
ɤ Avatar : Katheryn Winnick

ɤ Lieu de vie : Ealdor, Severnysa


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Lun 3 Sep - 23:58

Welcommme Smile

_________________



 “She loves the serene brutality of the ocean, loves the electric power she felt with each breath of wet, briny air.”

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant


avatar

ɤ Messages : 44
ɤ Avatar : Idris Elba
ɤ Lieu de vie : Brildell


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Mar 4 Sep - 22:26

Oh tiens, je ne connaissais pas du tout cette célébrité, elle est toute jolie Very Happy

Bienvenue à toi jeune conteuse, heureux de voir du monde près de chez moi en tout cas et, bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

intermédiaire


avatar

ɤ Messages : 25
ɤ Avatar : Tom Mison

ɤ Lieu de vie : Quartier Historique de Meiril


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 9 Sep - 2:23

Je connaissais pas non plus cette bouille mais elle est trop mimi

J'aime beaucoup le début de ta fiche, elle est super facile à lire, j'ai hâte de lire la suite !
Bienvenue parmi nous jolie mage de Terre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

ɤ Messages : 4
ɤ Avatar : Neelam Gill

ɤ Lieu de vie : Brildell, pour le moment


MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 9 Sep - 14:12

C'est vrai que Neelam n'est pas beaucoup connue, mais j'attendais impatiemment de la jouer quelque part !
Enfin, bref, merci beaucoup pour tout cet amour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

staff ɤ débutant


avatar

ɤ Messages : 50
ɤ Avatar : Alex Høgh Andersen

ɤ Lieu de vie : Yardor, île Sigur à Skogur.


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Dim 9 Sep - 23:26

Hello @Nadjla Kæris
Aimerais-tu un délai supplémentaire pour terminer ta fiche ? Je vois que tu es passée aujourd’hui, mais comme tu n’as rien dit à ce sujet et que tu es arrivée à ma fin du premier délai, je passe aux nouvelles
Si tu ne donnes pas signe de vie dans les 48 heures, je devrai malheureusement te supprimer
Espérant te revoir

_________________
❝ blood is thicker than water ❞ but not everything can be forgiven. being family does not excuse every mistake. especially when the one who's concerned is so spiteful...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

ɤ Messages : 4
ɤ Avatar : Neelam Gill

ɤ Lieu de vie : Brildell, pour le moment


MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Mer 12 Sep - 16:46

Oui, s'il te plait !  
Je suis passée mais malheureusement mon emploi du temps m'a un peu prise à revers et donc je n'ai pas poster ! Je terminerais vite, promis !

_________________
I am a little toxic.
Penses-y deux fois, je ne peux agir comme les autres. Ne te trompe pas, je souris seulement pour moi. Tu ne me connais peut-être pas encore, si tu veux me tester. Tu es tellement prévisible, si tu voulais quelque chose de facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

staff ɤ ignorant


avatar

ɤ Messages : 394
ɤ Avatar : Alexander Dreymon

ɤ Lieu de vie : Ealdor, Severnysa


Fiche d'aptitudes
Aptitudes de base:
Aptitudes avancées:

MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   Ven 14 Sep - 14:35

Bien sûr tu as donc jusqu'au 21 septembre bon courage

_________________

when we hit our lowest point, we are open to the greatest change. in the darkest times, hope is something you give yourself. failure is only the opportunity to begin again. cassini

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Nadjla Kæris // Crows in the eyes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nadjla Kæris // Crows in the eyes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» •Crows Zero•
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sound of Drums :: La grande traversée :: À la frontière-
Sauter vers: