AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sound of Drums
Bienvenue sur notre forum médiéval-fantastique agrémenté de magie élémentaire !
N'hésitez pas à nous faire signe dans la zone invités ou le Discord pour des liens avant l'inscription
Intrigue
Après une tentative d'assassinat orchestrée contre l'Ancien, les tensions sont à leur comble à Ealdor.
Tous sont à couteaux tirés et seuls les dieux connaissent l'issue de ce conflit...
Recherchés
Nous vous encourageons à prioriser les groupes suivants qui sont en infériorité numérique :
Imperium, Animus et Humilis. Nous recherchons également des maîtres de l'Air

Partagez | 
 

 II. Ealhmund

Aller en bas 


L'Ancien

ɤ Messages : 323
ɤ Allégeance réelle : Ealdor


MessageSujet: II. Ealhmund   Dim 30 Déc - 17:11



Ealhmund
le monde connu



Leur histoire remonte probablement à des centaines de milliers d’années, mais la mémoire humaine étant faillible, leurs souvenirs se limitent à une dizaine d’entre eux, lors de l’apparition de l’Ancien. Contrairement à la plupart des Ealhmundiens qui s’étaient vus attribuer par les dieux le pouvoir de maîtriser un élément, l’Ancien reçut la capacité de manipuler les quatre éléments de la nature, faisant de celui qui en était le porteur un redoutable adversaire qui saurait refroidir les ardeurs des âmes les plus corrompues.

Son incarnation originelle apparut à une époque très sombre où l’humanité s’entredéchirait. Bien que l’Ancien échoua à amener la cohésion totale entre les éléments comme il l’aurait souhaité - comme les dieux le voulaient -, il parvint cependant à apaiser des tensions qui duraient depuis des millénaires. Si les Ealhmundiens crurent d’abord à un phénomène isolé, ils comprirent rapidement que dès qu’un Ancien s’éteignait, qu’il soit tué dans d’atroces circonstances ou qu’il meure naturellement, un autre prodige prenait sa place, chaque fois plus sage et puissant. À travers ses premières manifestations, l’Ancien concentra ses efforts à éteindre les hostilités entre les peuples dans le but d’instaurer une paix durable et à apprendre aux hommes à lui faire confiance en tant que guide.

Pourtant, bien qu’il portait la sagesse de ses prédécesseurs et possédait la mémoire la plus phénoménale de monde connu, l’Ancien n’en demeurait pas moins humain et n’était pas à l’abri de la corruption. Au fil des millénaires, plusieurs d’entre eux commirent des erreurs qui mirent à mal le travail de ceux qui les avaient précédés, qui causèrent moult souffrances et destructions. Aussi, avec le temps, un code de conduite sévère fut instauré entre les multiples esprits formant la sapience de l’Ancien, et ceux qui en dérogeaient furent annihilés, bien que personne ne sut vraiment comment l’entité parvenait à détruire l’enveloppe charnelle alors qu’il n’avait pas d’emprise réelle sur le monde physique sans celui-ci.

La plus funestement célèbre d’entre eux, l’Ancien Anh, vivait dans une magnifique cité située dans les profondeurs de la baie Votnum où est aujourd’hui implantée Ealdor. En habitant dans la glorieuse bourgade des non-maîtres de Sever, l’Ancien s’engageait à assurer leur protection, mais Anh faillit à ce serment lorsque la reine Lutay de Nysa la soudoya, lui promettant une emprise sur une partie de l’empire si elle laissait les troupes de maîtres de la terre pénétrer la ville. Bien qu’elle ne fut pas instantanément foudroyée par la colère divine, l’Ancien Anh vit la cité dépérir lentement suite à l’invasion des enfants de la terre, qui chaque jour opprimaient un peu plus les non-maîtres. Une épidémie causa la famine et ses serfs périrent les uns après les autres, punition répandue par les dieux pour faire montre de leur fureur de ne pas avoir été obéis. Puis un jour, Anh disparut et la malédiction fut levée, mais les habitants de la ville préférèrent quand même quitter cette province qui fut maudite par la main d’un Ancien.

Encore aujourd’hui, bien qu’abîmée par le temps et par la main de l’homme lui-même, la statue de l’Ancien Anh se tient bien droite dans le parc d’Ealdor où elle fait face au sud-est, éternelle réminiscence des torts que sa cupidité et son avarice ont causé aux habitants de la région.

L’Ancien Thosk réussit là où tous avaient échoué avant lui. À une époque où la paix s’avérait précaire entre les différentes nations d’Ealhmund du fait des conquêtes, des alliances brisées et des effusions de sang, il parvint à convaincre les dirigeants des quatre coins du monde connu à signer une entente qui imposerait un armistice tant recherché par ses prédécesseurs. Il restaura l’éclat de son titre en encourageant les élémentaires à rebâtir une ville glorieuse qui amènerait au mélange des cultures directement sur cette région qui fut autrefois délaissée, brisée par les torts de l’Ancien Anh.

Révolutionnaire aux yeux de tous, Ealdor est désormais connue comme la plus immense cité du monde avec sa population qui frôle le million d’âmes. Avec cette nouvelle béatitude régnant entre les nations d’Ealhmund, nombreux étaient ceux qui croyaient que le traité signait la fin de l’existence des Anciens, ces derniers ayant finalement accompli leur destinée. Après avoir maintenu la paix pendant quelques années après l’avènement d’Ealdor, l’Ancien Thosk s’éteint à l’âge vénérable de 92 ans et le conseil prit sa place à la régence de la cité, presque convaincu qu’il ne verrait plus jamais d’Ancien voir le jour en ce monde.

Pourtant, au début de la saison chaude de l’an 107 vint Minshan, un adolescent natif de l’archipel très fermé et indépendant de Skogur qui se prétendait capable de manier les quatre éléments. D’abord sceptiques, les membres du conseil durent se rendre à l’évidence : le jeune homme d’à peine quinze ans portait bien en lui l’esprit de l’Ancien ainsi que son pouvoir. L’adaptation entre le conseil et le nouveau sage qui sort à peine de l’enfance s’avère difficile, mais l’on chuchote que sa présence n’est pas un hasard et que quelque chose se prépare dans la capitale du grand continent...

langue
Il fut une époque où les habitants des différentes régions d’Ealhmund parlaient des dialectes fort différents les uns des autres. Suite à la signature du traité de paix, il y a cinquante ans, les habitants ont adopté la langue de Severnysa qui est devenue le langage universel. Malgré tout, les dialectes existent toujours même s’ils sont rarement utilisés. La plupart des peuples ont donc conservé des accents propres à leurs langues originelles.

Severnysa ɤ ils n’ont pas d’accent, puisqu’ils parlent toujours leur langue originelle qui ressemble à s’y méprendre au français. Leur langage est plutôt monocorde, les mots sont prononcés de façon uniforme.
Uetrir ɤ plus posés que leurs voisins du sud, les Uetriens ont souvent un ton de voix plus haut-perché et sonore. Ils prononcent leurs ‘r’ gutturalement.
Anriel ɤ très expressifs, les Anrielais ont un ton de voix modulé et ont tendance à faire tomber les ‘t’ s'ils ne sont pas au début d’un mot, à prononcer les ‘u’ comme ‘ou’ et à rouler les ‘r’.
Skogur ɤ en raison de leurs frontières très fermées, les habitants de Skogur conservent l’accent le plus prononcé d’Ealhmund. Leurs intonations sont très abruptes et sèches. Ils insistent sur les consonnes dentales (les ‘d’ et les ‘t’) et labiales (les ‘b’, les ‘p’ et les ‘f’).
Sura ɤ plus modéré que celui de la plupart des gens, l’accent Suria est parfois difficile à déceler et ressemble beaucoup à celui des Antakis de par son ton chantant. Il y demeure des pointes de ressemblance avec l’accent Skogurien puisqu’ils appuient sur plusieurs consonnes davantage que d’autres nations.
Onir ɤ ils ont l’accent le moins prononcé d’entre tous, puisqu’ils voyagent beaucoup et accueillent beaucoup de voyageurs. Ils ont tendance à s’adapter facilement. Par contre, les Oniris articulent plus lentement et distinctement que les Severnysiens, certains considèrent leur accent discret comme étant hautain.
Antak ɤ ils ont un accent chantant, particulièrement doux à entendre, et prononcent les mots de façon moins marquée que la plupart des gens, plus fluidement et lestement. Leur accent ressemble à celui des latinos.

monnaie
Il existait autrefois des monnaies différentes dans chaque région. Entre les pièces de cuivre, d’argent et de fer qui circulaient sur les territoires d’Ealhmund, il aurait été difficile d’assurer des échanges commerciaux équitables une fois les frontières ouvertes. Aussi, toutes les devises ont été récoltées par les différents gouvernements afin d’être détruites et ont été remplacées par une nouvelle monnaie universelle ; les pièces d’or circulent désormais à travers Ealhmund, prenant différentes teintes selon leur valeur. Les petites pièces d’or rouge sont de moindre valeur. Les pièces d’or jaune valent dix fois plus que ces dernières. Les pièces d’or blanc valent cinq fois plus que les pièces d’or jaune. Certains représentants de la noblesse complètent également des transactions en échangeant des pierres précieuses et semi-précieuses, comme les diamants, les rubis, les saphirs ou encore les perles.

Valeur des choses sur Ealhmund:
 

Fêtes
À travers tout Ealhmund, le 18e Long Jour de chaque année est dédié à honorer les Anciens qui furent à travers les siècles. Pour l’occasion, dans toutes les grandes villes du monde, des statues sont construites et représentent tous les Anciens ayant vu le jour dans leur royaume. Sous forme de chars, ces statues sont paradées à travers les rues de la cité.










À titre d’information, voici le temps nécessaire pour voyager d’un endroit à l’autre à Ealhmund. À noter que ce sont des trajets approximatifs et que la durée peut être plus longue, mais rarement plus courte. N’hésitez pas à consulter l’onglet précédent pour avoir un aperçu des différentes cartes d’Ealhmund et de ses capitales.

Vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir. Les tableaux pour les voyages entre les continents et entre les îles de archipels sont calculés en jours (ou en heures dans certains cas) et se font évidemment à bord d’un bateau. Les tableaux pour les voyages au sein des continents (Severnysa, Antak, Uetrir et Anriel) indiquent les voyages à pieds en rouge et les voyages à cheval en noir.


















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
II. Ealhmund
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sound of Drums :: Avant d'entrer :: Les parchemins :: Les annexes-
Sauter vers: